COP 28, LE TOGO A L’HONNEUR

234

La COP 28 (Conférence des parties sur les changements climatiques) démarrée depuis le 30 novembre 2023 à Dubai aux Emirats Arabes Unis, regroupe plusieurs délégations des pays du monde entier venues discuter des grands enjeux sur le réchauffement climatique afin de trouver des solutions en faveur de la réduction de la vulnérabilité du monde face aux changements climatiques.

Le Togo, activement engagé dans la lutte contre les changements climatiques, est fortement représenté par une délégation d’experts conduite par le Ministre de l’environnement et des ressources forestières.

Il est à relever que la participation de la délégation togolaise est auréolé par la présence effective du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, ce qui témoigne de l’intérêt des plus hautes autorités à œuvrer davantage pour la réduction de l’émission des gaz à effet de serre et faire du Togo, un pays résilient aux changements climatiques.

Cette présence du Chef de l’Etat s’est matérialisée par la signature d’un protocole d’accord entre la société AMEA POWER et le Togo pour dynamiser notre détermination à promouvoir l’énergie renouvelable et réaffirmer notre volonté de devenir « le leader régional dans le développement durable »

Notons également que le Ministre en charge de l’Environnement a procédé à la signature de la déclaration régionale sur le financement de l’éducation environnementale et sur les changements climatiques en Afrique de l’ouest aux côtés de ses pairs du Sénégal, de la Cote d’Ivoire et du Burkina Faso.

En outre, le Togo poursuit le plaidoyer à travers des panels et des échanges avec les partenaires en développement présents à Dubai, pour trouver des solutions durables à la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation aux changements environnementaux. Comme actions tangibles, le Ministre en charge de l’environnement a animé un panel sur la mise en place d’un cadre d’action régional pour le financement des contributions déterminées au niveau national des Etats membres de l’UEMOA.

L’ANPC également dans sa stratégie de mobilisation des ressources à travers la coopération internationale, est présente au rendez-vous de Dubai et ne ménage aucun effort pour présenter les efforts entrepris par le gouvernement en matière de réduction des risques de catastrophes ainsi que la modernisation constante du mécanisme national de prévention et de gestion des catastrophes. A cet effet, des rencontres ont été organisées avec le Fonds Global Schield de couverture d’assurance risque et catastrophe, le REWIRED EARTH (entreprise à but non lucratif pour des investissements durables) avec un accent particulier sur le fonctionnement système d’alerte précoce opérationnel pour une meilleure prévention des risques de catastrophes au Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici